Comment la crise du Covid-19 a impacté le football ?

Comment la crise du Covid-19 a impacté le football ?

22 mars 2021 Non Par Amélie

La pandémie de coronavirus a eu un effet profond sur toutes sortes d’industries, d’entreprises, d’activités professionnelles et de compétitions sportives. Le football a ressenti la crise de plein fouet, car la plupart des associations de football ont décidé d’interrompre ou de reprogrammer toutes leurs compétitions. Un rapport montre que la Ligue 1 subi à elle seule une perte de près de 900 millions d’euros en revenus de diffusion en raison de la crise du COVID-19.

Si vous ajoutez toutes les autres ligues et pertes à l’équation, vous vous rendrez compte que les organisations et les fans de football ont perdu beaucoup d’argent. Mais comment la pandémie de COVID-19 influence-t-elle et change-t-elle exactement le football ?

COVID-19 et sport : matchs annulés et stades vides

La première conséquence du COVID-19 sur le football a été une série de matches reportés, voire annulés. Des compétitions nationales à la Ligue des champions, les organisateurs ont été contraints de suspendre des centaines de matches sur tous les continents. Selon les dirigeants du ASSE et de bien d’autres clubs, l’annulation de matchs a eu un impact sérieux sur tous les acteurs de l’écosystème du football, notamment les équipes, les athlètes, les supporters, les médias et des associations entières de football.

La situation avec le coronavirus s’est améliorée progressivement, mais elle est encore loin d’être idéale. On peut le voir clairement dans presque tous les stades du monde, car les tribunes sont toujours vides ou semi-combles. La plupart des ligues ne permettent pas que le terrain soit entièrement bondé, car la crainte du coronavirus est encore immense. Mais grâce aux vaccins et autres mesures anti-coronavirus, nous pensons que la situation devrait changer d’ici la fin de la nouvelle saison.

La pandémie de coronavirus a perturbé de nombreux clubs et organisations de football en termes d’opérations financières et de stabilité. Un rapport révèle que même les grands clubs de football disposant de sources de revenus variées ont été confrontés à une pression financière intense. Cela se traduit par des réductions de salaire et des contrats qui n’ont plus grand-chose à voir avec ceux de l’ère pré-coronavirus.

L’impact de la pandémie sur l’industrie les équipements

Les vêtements et les équipements ont également été touchés par la pandémie de COVID-19. Les fabricants de vêtements de sport ont été confrontés à des défis logistiques et financiers, car les chaînes d’approvisionnement ont été perturbées et les commandes ont diminué. Les équipes ont également dû adapter leurs équipements pour répondre aux nouvelles exigences de sécurité et d’hygiène.

Les joueurs doivent maintenant se changer individuellement et les vestiaires sont limités en nombre de personnes autorisées. Les équipements partagés, tels que les ballons et les cônes, sont régulièrement désinfectés pour réduire les risques de transmission du virus. Les masques faciaux et les protocoles de test sont également devenus courants dans les sessions d’entraînement.

Malgré ces défis, les équipements de football restent un élément crucial pour les équipes et les joueurs. Les maillots d’entraînement sont conçus pour améliorer la performance et la protection des joueurs, tout en offrant une grande liberté de mouvement. Les chaussures de football sont également essentielles pour fournir une adhérence et un confort optimaux sur le terrain.

Dans l’ensemble, la pandémie de COVID-19 a eu un impact significatif sur le football et ses différents aspects. Les techniques de conception du maillot d’entraînement de football et des équipements ont également été touchés, mais les fabricants et les équipes ont réussi à s’adapter pour répondre aux nouvelles exigences de sécurité et de santé. Bien que la situation reste incertaine, nous sommes convaincus que le football s’adaptera et continuera à prospérer à l’avenir.

Tendances du marketing sportif

Les évolutions du marketing digital dans le sport dans le contexte de la pandémie n’étaient pas que des tendances éphémères. Elles ont remodelé la façon dont des experts chez l’agence digitale sport travaillent sur les stratégies du marketing sportif, en établissant de nouveaux paradigmes qui sont toujours d’actualité, tant au niveau des médias que du sponsoring. Des sites Web et des blogs aux canaux de médias sociaux et aux vidéos, l’identité numérique est devenue le premier port d’escale pour les club de sport.

Le public a bénéficié de la densification du catalogue de contenus des médias sportifs avec une tendance à l’innovation. De nouveaux formats de contenu se sont répandus, tels que les temps forts des matchs ou des compétitions, les vidéos « en coulisses », les documentaires produits par les athlètes, les bêtisiers, etc. Pour créer ou à améliorer le contenu de leur site Web, blog ou canal de médias sociaux, de plus en plus de clubs sportifs font appel à des professionnels : consultant média, rédacteur de contenu sport, consultant marketing, etc.

De nouveaux canaux de distribution (autres que la télévision) ont émergé dans le marketing sportif. La plateforme de streaming Twitch prend de l’ampleur et concurrence frontalement la télévision. Cette scission des canaux, qui n’est qu’une adaptation à l’expérience omnicanale attendue par les publics, est une opportunité intéressante pour les professionnels du marketing sportif et les marques qui souhaitent toucher de nouvelles cibles.

La consolidation du modèle hybride

L’industrie du sport retrouve progressivement ses codes d’avant la crise avec un retour progressif aux événements en face à face. Pour autant, les événements virtuels et les compétitions d’e-sport ne disparaissent pas, bien au contraire ! Ces alternatives qui ont été développées pendant la pandémie resteront (billetterie virtuelle, événements virtuels, etc.).

Tout au long de la crise sanitaire, le marketing sportif a démontré sa résilience et sa capacité d’adaptation et d’innovation. Les professionnels ont eu (et ont encore) l’audace de réinventer la manière de faire du marketing sportif, en mixant actions présentielles et virtuelles. Cette capacité d’innovation devrait à nouveau se manifester lors des Jeux Olympiques de Paris 2024 !

L’impact du COVID-19 a amené les clubs de football à réévaluer leurs modèles commerciaux et à prendre conscience de la nécessité d’accélérer leurs transformations numériques. Des leçons peuvent être tirées du monde de l’entreprise. Dans de nombreuses histoires de réussite pendant le verrouillage (par exemple, Amazon et Netflix ), la technologie numérique, les données, la connaissance de vos clients et la façon de les cibler ont été au cœur de chaque histoire. Les clubs de football pourraient appliquer des éléments appropriés de cette stratégie à leur future approche.

Conclusion :

Tous les sports du monde ont lourdement souffert de la pandémie de coronavirus, mais c’est probablement le football qui a le plus souffert, car c’est la discipline la plus populaire et la plus rentable au monde. L’épidémie COVID-19 a changé la donne à bien des égards, qu’il s’agisse des protocoles sanitaires d’avant-match, de la programmation des matches, des plans d’entraînement ou des finances.